Blog

Santé: pour des jambes légères

L’été est la saison idéale pour découvrir nos mollets et arborer de jolies gambettes. Quelques éléments pour prévenir ou tout au moins soulager les fourmillements, lourdeurs, gonflements et crampes nocturnes dûs à une mauvaise circulation veineuse.

Insuffisance veineuse

Les veines qui ont pour mission de ramener le sang vers le coeur ne remplissent pas correctement leur mission. Elles se dilatent, le sang stagne d’où une accumulation des liquides et des toxines dans les tissus environnants. Selon les scientifiques, l’insuffisance veineuse est souvent héréditaire. Elle empire avec l’âge, les fluctuations hormonales, les prises de poids, une mauvaise alimentation, etc.

Heureusement, malgré cette pluie de nouvelles déprimantes, les bonnes qui suivent devraient ramener votre optimisme naturel.

Activité physique

Les études scientifiques ont établi que la veine se dilate quand le muscle se relâche. Il semblerait par contre qu’une activité physique régulière favorise la diminution sensible du diamètre des veines. Vous l’aurez compris la marche, le vélo ou la natation devront désormais faire partie de votre agenda hebdomadaire.

Alimentation

Le surpoids véhicule l’insuffisance veineuse. Évitez par conséquent les plats en sauce, les fritures et les sucres rapides.

Précipitez-vous plutôt sur les aliments riches en vitamine E tels que fruits et légumes ou les poissons.

Traitements

Les traitements existent pour atténuer les effets des jambes lourdes.

Chaque cas étant spécifique, il serait hasardeux d’en recommander un plus qu’un autre. Consultez par conséquent, un spécialiste qui sera, lui, à même de vous conseiller une thérapie adaptée.

Peau: ses besoins en eau

Nous perdons entre 100 et 200 grammes d’eau chaque jour, au niveau de la peau. Sa santé est pourtant en partie liée à son taux d’hydratation.

La couche cornée

Agissant comme un bouclier entre l’intérieur et l’extérieur de la peau, la couche cornée préserve celle-ci des attaques extérieures tout en contrôlant l’évaporation de l’eau. Elle est, en outre, constituée de cellules qui fixent l’eau dans les zones en demande de l’organisme.

Carence

L’eau assure tellement la vie de ces cellules qu’elles ne parviennent plus à se diviser engendrant une insuffisance en collagène et en élastine. Pire, elles n’ont plus la capacité de se protéger…

Soif

Depuis quelques années, des grands laboratoires ont pour ambition d’étancher cette soif de la peau grâce à leurs crèmes hydratantes. Ils mettent ainsi tout en œuvre afin que l’eau soit suffisante et qu’elle se fixe bien dans l’organisme.

Mieux, elle règle les problèmes d’évaporation tout en incitant la peau à se servir dès que nécessaire.

Les types de peau

La peau sèche est le type de peau le plus vulnérable à un manque d’hydratation. Les autres types ne doivent toutefois pas être délaissés car le manque d’eau lié à des questions d’environnement, de fatigue ou de stress peut aussi les affaiblir. Ainsi, prenez des dispositions dès que votre peau manque d’éclat et apparaît striée au niveau notamment du contour des yeux ou de la bouche. Ces indices doivent sonner comme un signal d’alarme exhortant immédiatement à une cure d’hydratation de votre peau.

 

Sexualité:quelques points à éclaircir

Mesdames, Messieurs, il se peut que vous soyez marié depuis un certain nombre d’années, mais que vous ignorez encore les réalités en matière de sexualité. Ces lignes vous aideront certainement à améliorer votre vie à deux. Puisque même si la sexualité n’est pas le plus important dans une vie de couple, il est certain qu’elle y tient tout de même un grand rôle. Ainsi, avoir des idées fausses sur ce plan pourrait nuire à votre relation.

Le sexe très important dans la vie d’un couple: faux.

La sexualité est utile, bénéfique, agréable, positive dans un couple. Mais elle est loin d’en représenter l’essentiel. Le sexe est un mode privilégié et intime pour exprimer ses sentiments, son désir d’être proches, d’autant plus que l’on en donne l’exclusivité à son partenaire. C’est alors un canal privilégié d’échanges. La sexualité est souvent à l’image du couple. Quand un couple va mal, elle va rarement bien, elle va souvent plutôt bien. Elle est un des témoins de la santé du couple.

Cependant, la sexualité peut poser un énorme problème sans atteindre le couple dans son essence. Ils peuvent rester très proches même avec une sexualité très difficile comme cela peut se produire en cas de maladie grave par exemple.

Quelquefois aussi, la sexualité se porte bien alors que le couple se déchire. L’entente corporelle persiste, même quand la relation s’abîme.

Le plaisir sexuel s’atténue quand un couple dure: faux.

Quand la communication est bonne dans un couple, le plaisir sexuel a plutôt tendance à augmenter au fil du temps. De nombreuses personnes retraitées avouent que leur sexualité les comble plus que celle de leur jeunesse!

Cela dit, ce qui change, c’est la nature du désir. Il est différent, et il faut apprendre, pour continuer à en profiter d’une vie sexuelle riche, à aller l’un vers l’autre et à ne pas seulement se laisser porter par un désir hormonal à fleur de peau. Il faut un vrai désir de rencontre et d’échange. Cela permet alors de mieux connaître les désirs de l’autre, de mieux y répondre, de diminuer les incompréhensions…

Finalement, on pourrait dire que le plaisir en couple, cela se travaille sur la durée si l’on veut obtenir. Il se mérite en quelque sorte!

Si je dis non à une pratique sexuelle, il risque de ne plus vouloir de moi: faux.

Quand on aime quelqu’un, on lui doit au moins d’écouter ses désirs, et d’essayer de comprendre. Mais écouter, comprendre, cela ne signifie pas pour autant adopter tous ses désirs. il est parfaitement normal que 2 personnes distinctes n’aient pas les mêmes envies. Et il est important de respecter les différences.

Alors, si un désir de l’autre n’est pas réalisable pour vous, il est très important de dire non. L’idéal est de poser la question « explique moi pourquoi c’est important pour toi ». Puis, « je comprends mais c’est non, moi, je n’ai pas le même désir ».

Si jamais vous acceptez une pratique sexuelle qui ne vous convient pas, vous vous reniez, vous vous agressez vous-même, vous vous manquez de respect. Et vous ne vous sentirez pas bien.

Alors, votre partenaire ne pourra pas vous respecter, simplement parce que vous ne vous respectez pas. Et l’on ne peut aimer quelqu’un que l’on ne respecte pas.

C’est donc plutôt en disant oui à tout que vous risquez d’abîmer votre relation!

Beauté: les yeux

Les yeux ont besoin de soins particuliers, car ils sont exposés à différentes variations climatiques (vent, soleil, …).

Ils expriment notre état psychologique (manque de sommeil, stress…).

Ils subissent également les méfaits du vieillissement, l’œil est moins vif, et les rides se dessinent rapidement autour de l’œil.

Il existe des soins sous forme de gel ou d’émulsion qui traitent les poches, les cernes et les rides. Ces produits sont de texture légère car la peau autour de l’œil est très fine, c’est pour cela que l’on déconseille d’utiliser les crèmes pour le visage sur les yeux, leur texture trop riche fait gonfler les yeux et peut être allergisante pour l’œil.

 

Bien-être : terminez la journée en toute sérénité !

Quelques conseils pour reprendre du poil de la bête après une journée fatigante…

 

Par l’eau

Prenez une douche stimulante ou un bain décontractant pour entamer votre relaxation.

Achevez la douche par un jet d’eau froide sur les jambes, en partant de la partie inférieure et en remontant vers le haut. Attardez-vous quelques secondes sur le haut des cuisses pour aiguiser la circulation sanguine.

Associez des sels de bain relaxant ou de l’huile essentielle de lavande à l’eau de votre bain, si vous avez optez pour celui-ci. Privilégiez l’huile essentielle de romarin (10 gouttes) si vous comptez prolonger la soirée. Ses vertus stimulantes vous aideront à la poursuivre sans trop de difficulté.

 

Le silence est d’or…

Offrez-vous de longues minutes de calme complet après votre bain. Bruits de la rue, fond sonore au bureau, etc. la pollution sonore a de rudes répercussions sur l’organisme. Profitez en conséquence des bienfaits d’un silence éphémère. Éteignez radio, télévision, cd et toute autre source de bruits. Fermez les yeux et écoutez… Le silence !

 

Le cou

Les tensions nerveuses s’amoncellent au niveau de la nuque. Celle-ci est donc soumise à un pénible traitement tout au long de la journée : elle ne se contente plus seulement de remplir sa mission principale (soutenir les 6 à 8 kg que pèse votre tête) car elle doit aussi supporter vos conditions de travail.

Quelques solutions :

-Baillez plusieurs fois de suite pour décontracter votre nuque et votre cou.

-Faites pendre, de temps à autre, votre tête en direction de votre dos, puis de votre poitrine sans forcer sur l’exercice tout en retenant votre respiration.

 

Respiration

Ouvrez les fenêtres ou sortez dans la cour et rechargez vos poumons avec de grands bols d’air. Puis, pratiquez un exercice respiratoire pour favoriser le renouvellement de l’air résiduel. Votre organisme, dont le cerveau, profitera ainsi d’une meilleure oxygénation du corps, et vous pourrez ainsi lutter efficacement contre d’éventuels troubles de l’endormissement de la soirée.

Beauté : luttez contre les pellicules

Les pellicules n’ont pas une origine unique. Mais en tout état de cause, la mise en pratique de certaines règles de vie saine devrait atténuer leur apparition. Rappel…

 

Les excès

La sobriété est comme toujours particulièrement recommandée. En effet, (qui l’aurait pensé ?) les excès d’un mode de vie se traduisent aussi sur le cuir chevelu !

Autrement dit, réduisez au maximum vos nuits de veille car vous avez besoin de dormir suffisamment.

Par ailleurs, ne vous couchez plus à des heures anarchiques. Votre organisme a besoin d’une certaine routine impliquant des heures de sommeil acceptables et… régulières.

 

Les soins capillaires

Certains produits capillaires proposés à grand renfort de publicité s’avèrent particulièrement agressifs pour votre…cuir chevelu.

Ainsi, n’utilisez pas un shampooing ou un autre soin capillaire sous prétexte que vous l’avez toujours fait jusque là. Qui sait, vos pellicules proviennent peut être du décapage sévère qu’ils font régulièrement subir à votre cuir chevelu…

Testez de nouveaux produits et établissez un petit bilan au fur et à mesure que vous les emploierez.

Vous trouverez forcément chaussure à votre pied.

 

Le séchoir

Les citadines sont, pour la plupart, des inconditionnels du séchoir. Gardez-vous pourtant de l’employer à trop haute température. Vos cheveux n’ont pas de bouche pour protester mais les pellicules serviront volontiers de porte-parole !

 

L’alimentation

Composez et adoptez des menus sobres et équilibrés. Ce faisant, n’hésitez pas à faire le plein d’aliments contenants de la vitamine A et E. Ceux-ci vous aideront à atténuer la présence des pellicules voire à prévenir leur retour une fois qu’elles auront disparu !

Méthodologie académique : la dissertation a-t-elle raison?

L’axe véhicule de l’acte dissertationnel entend faire état d’un sujet quelconque en exposant par paliers, un spectre analytique qui égrène les arguments portant en faveur des thèses énoncées dans l’introduction.

Toutefois, il apparaît légitime de se livrer à une épistémologie de la méthode. Peut-on rendre compte d’un sujet en argumentant l’idée que l’on se fait de lui ou qu’il faudrait se faire de lui, voire qu’il serait loisible que l’on se fasse de lui ? En effet, le traitement d’un sujet apparaît couru d’avance parce qu’il est requis sur lui l’avis critique et structuré du dissertant, ce qui appel du sujet comme un prétexte à proposer un schéma d’idées que n’exprime pas le sujet lui-même. Ce qui, au regard du commentaire de texte, laisse comme une suspicion de ne pas traiter réellement le poncif mais de lui donner de sens, de se faire le pygmalion de son importance critique, de l’éviscérer, de lui donner corps. Le discours supposé objectif de l’exercice aboutit en aval, à un discours larvé de subjectivité. Aussi, l’interprétation d’un sujet ou d’un thème appelant notre expérience mentis devrait être soumise à révision.

Une refonte de la méthode parait s’imposer mais dans quelle procédure analytique ? il serait intéressant de faire fusionner le commentaire et la dissertation que l’on nommerait dissertation de texte. Il s’agirait non plus d’effectuer le commentaire analytique du texte uniquement mais bien, après en avoir fait l’exégèse, procéder à la démarche dialogique ou discussion argumentée de ce qui est explicité dans le texte par le commentant.

De ce fait, la pensée dissertationnelle serait encadrée et non plus laissée libre. Le cadre étant l’architectonie herméneutique élaboré par le commentant, socle rationnel à partir duquel serait projetées toutes pensées critiques, mettant en dialogue des arguments divers et pertinents. Le tout, bien entendu, étant de conserver l’idée de « progression ».

En somme, le cadre frigide, réducteur et infertile des étapes de la dissertation, une fois désarticulé et non respecté rendra à la pensée critique les pleins pouvoirs, comme la prose face à la poésie.